NETTALI.COM – Le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) a réagi sur l’affaire opposant le journal L’As à Serigne Mboup, patron du groupe Ccbm. Les syndicalistes se solidarisent avec les journalistes et condamnent l’attitude de Serigne Mboup.

Le journal l’As ne sera pas seul dans son différend qui l’oppose au patron de Ccbm, Serigne Mboup. En effet, le Synpics a, dans une note dont copie nous est parvenue, indiqué qu’il sera aux côtés des journalistes de l’AS et se constituera collégialement pour le délit de diffamation qu’ils vont intenter à l’encontre de Serigne Mboup qui a éhontément affabulé dans Rfm Matin, expliquant la diffusion de cette plainte, dont il ne nie pas l’existence, par un retard de sa part. Il souligne ne pas vouloir donner de la publicité audit journal.

Toutefois, le Synpics condamne avec la dernière énergie ce qui s’assimile à une rupture d’égalité des citoyens devant la Loi. “Le citoyen Serigne Mboup (ccbm) n’a pas plus de dignité que les journalistes de l’AS qu’il a fait convoquer devant les enquêteurs de la DIC pour une soit disant affaire d’injures“, a soutenu le Synpics.

Avant de poursuivre : ” n’est ce pas lui qui, sous le fallacieux prétexte de “faire mal” est allé à la RFM diffamer un directeur de publication et un journaliste dont le seul tort est d’avoir relaté une plainte déposée par la sœur de l’homme d’affaires ?”.