NETTALI. COM- L’État veut renforcer l’expertise de la gendarmerie. Un Centre national de formation à la police judiciaire ( Cnfpj) a été créé et la formation d’une promotion spéciale d’officier de Police judiciaire est programmée dès le début du mois de janvier 2021.

Le ministre des Forces armées a procédé ce jeudi 3 septembre 2020 à la pose de la première pierre du Centre national de formation à la police judiciaire ( Cnfpj). A l’occasion, Me Sidiki Kaba a expliqué que la mise en place du centre  va contribuer ” à renforcer l’expertise des personnels de la Gendarmerie et leurs aptitudes à remplir de manière efficiente leurs missions de police judiciaire, en matière de techniques d’investigations et de compétences scientifiques et techniques dans le cadre des enquêtes judiciaires”.

Il a indiqué que l’infrastructure est ” dimensionné pour dispenser une formation continue et spécialisée de haut niveau et de qualité aux officiers et sous-officiers de la Gendarmerie”.

De manière concrète, le ministre a précisé que le Centre ” assurera la formation des techniciens en identification criminelle, des procéduriers et techniciens du fichier et du rapprochement judiciaire”. Mais également, ” il sera aussi un cadre approprié d’enseignement pour les enquêteurs en nouvelles technologies, les techniciens de laboratoire de biologie, les spécialistes en fraude documentaire et autres spécialités en science forensique”.

Ainsi, se réjouit déjà le ministre, ” la qualification de tous ces personnels destinés à servir dans les brigades territoriales, sections et brigades de recherche apportera à ces unités un meilleur soutien et un appui opérationnel qualifié par l’expertise, le conseil et l’assistance en matière procédurale”.

Et d’ajouter que ” ce centre d’un coût de près de 170 mille euros, soit environ 112 millions de F CFA a pour finalité de contribuer à prévenir et réduire les facteurs de déstabilisation, afin de préserver la sécurité et la paix dans notre pays”.

Pour Sidiki Kaba, le Cnfpj ” constitue donc la manifestation concrète d’une approche intégrée et globale entre le Sénégal et ses partenaires de l’Union européenne, dans la lutte contre l’insécurité, par des méthodes et techniques respectueuses des droits de l’homme et la promotion de la preuve scientifique dans les procédures”.

Dans la même veine, le ministre des Forces armées se dit ” satisfait de savoir que la Gendarmerie a déjà prévu d’adapter les programmes de formation à l’évolution de la délinquance et de la criminalité et que les derniers progrès technologiques et scientifiques en matière d’investigations seront intégrés dans les programmes d’enseignement théoriques et pratiques”.

Il a annoncé qu’à ce titre, la formation d’une promotion spéciale d’officiers de Police judiciaire est programmée dès le début du mois de janvier 2021.