NETTALI. COM-10 ans de réclusion criminelle, c’est la peine qu’encourent les accusés Samba Gaye alias Diaz, Ablaye Ba et Abibou Diallo, attraits, le mardi dernier, à la barre de la chambre criminelle de Dakar pour association de malfaiteurs, vol en réunion, violences physiques, et viol. Il s’agit notamment du braquage du campement « La petite Camargue » suivi du viol de la gérante septuagénaire. 

Les faits qui leurs sont reprochés ont eu lieu dans la nuit du 05 au 06 décembre 2016. Ce jour-là, J. G. Polizzano ainsi que ses amis, Chantal Maccario et Jean Pierre Sarete qui étaient occupants de son hôtel “La petite camargue”, sis au Lac rose ont été surpris par les assaillants qui étaient au nombre de 7.

Armés jusqu’aux dents, ils ont mis sens dessus dessous le campement avant de dérober des numéraires, bijoux et objets divers. J. G. Polizzano elle, a été retrouvée dans sa chambre, pour être sauvagement violée. Elle s’en est tirée avec une blessure profonde de 5 cm au flanc droit. Comme si cela ne suffisait pas, ils ont battu le couple et ont pris la fuite à bord de leur camping-car, pour ensuite, l’abandonner à hauteur de Sendou.

A la barre, les accusés ont essayé de nier les faits. Cependant,  la gérante qui a pris un sacré coup avec ce braquage doublé d’abus sexuel, n’a pas pu identifier son violeur. Elle a soutenu que sa santé s’est dégradée depuis ce soir-là. Elle a réclamé 5 millions pour le préjudice causé et le parquet a requis 10 ans de réclusion criminelle à l’encontre des accusés. Les avocats ont plaidé la relaxe au bénéfice du doute.

L’affaire est mise en délibéré pour jugement qui sera rendu le 15 septembre prochain