NETTALI. COM- Le mouvement Y en a marre a fait face à la presse ce mercredi pour donner sa position sur la situation au Mali, le 3e mandat, le parrainage…

Les leaders du mouvement Y en marre, en conférence de presse, ce mercredi, se sont prononcés sur des questions d’actualité nationale et internationale.

Au sujet  du 3e mandat, Fadel Barro et ses camarades ont indiqué que ce n’est pas le moment d’épiloguer sur cela. « Nous saurons, le moment venu, qui est apte à être candidat et qui ne sera pas », a indiqué Fadel Barro. Selon lui, le combat qui s’impose aujourd’hui est de sauver les Sénégalais qui meurent de la Covid-19 malgré toute la manne financière qui a été injectée pour lutter contre cette pandémie. « Ce qui nous intéresse, c’est où est allé l’argent qui été mobilisé. Ce qui nous intéresse c’est de sauver les Sénégalais qui sont en train de crever de mort », souligne Fadel Barro.

Concernant le Mali, il indique que cette situation était prévisible dans la mesure où les chefs d’Etat de la CEDEAO n’ont rien fait pour sauver ce pays. « Le Mali est un semblant d’Etat. La mali n’existe presque pas. La CEDEAO ne fait rien pour aider le Mali », regrette l’activiste. Qui a réitéré leur position par rapport à la loi sur le parrainage.

A l’en croire, ils sont contre cette loi qui est un moyen pour l’exécutif de choisir avec qui il va aller aux élections. « Le parrainage est démocraticide », prévient-il.