La CEDEAO ne serait-elle pas un syndicat des présidents pour la défense des intérêts de la France en Afrique occidentale ? Nos chefs d’État sont-ils tombés si bas au point d’oublier que dans le régime démocratique dont on ne cesse de faire l’éloge sans veiller à l’application de ses règles, la souveraineté appartient au peuple.
Nous saurions gré de les inviter à la lecture de l’ouvrage majestueux de Jean Jacques ROUSSEAU intitulé “Du contrat social” pour mieux comprendre la théorie de la représentation.

Quand le peuple veut reprendre le pouvoir qui lui appartient mais qu’il a confié à un mandataire, ce dernier doit le lui rendre sans aucune résistance surtout quand il voit que celui qui est censé le représenter a failli à ses engagements et à ses devoirs.
En effet, nos dirigeants doivent apprendre la culture de la démission avant qu’on leur oblige à démissionner ou même avant que le peuple se lève et se révolte pour exiger leur départ : il faut savoir partir à temps et passer par la grande porte tout en gardant la tête haute et bien remplir sa page de l’histoire.

Mais c’est là où le bât blesse, nos chefs d’État sont accro au pouvoir, ils sont comme des vices rouillés ou foirés au pouvoir ; une fois qu’ils s’accrochent au pouvoir, seule la force peut les faire partir.
IBK était-il sourd et muet quand il y avait les soulèvements populaires répétitifs au niveau du Mali ? C’est parce qu’il était aveuglé par le pouvoir qu’il refusait de voir ce qui se passait sous ses yeux. Le pouvoir rend fou et cette folie ne l’a pas épargné lui et son fils qu’on voit dans les réseaux sociaux évoluer dans un luxe terrifiant pendant que le peuple malien sombrait dans les abîmes.

C’est une farce très aigre que la CEDEAO, un syndicat des chefs d’État dont la seule vocation est le maintien de ses membres au pouvoir en vertu de principes démocratiques qu’ils ne convoquent que si la situation leur est défavorable qui aurait.être servie aux Africains.
Nos chefs d’État doivent être conscients que le peuple africain est sorti de son long sommeil dogmatique. L’Afrique d’autre fois, toujours riche en ressources est toujours là, mais les Africains ne sont plus les mêmes. Une nouvelle conscience africaine est née et nous n’accepterons plus que nos ressources soient spoliées ou que notre avenir soit hypothéqué par des présidents marionnettes et assimilés.
Les masques sont tombés et vos jeux déjoués. Vous ne pouvez plus continuer à nous tromper. Qui plus est, le peuple est conscient que la mission de la CEDEAO au Mali pour dissuader le peuple malien n’était que de la mascarade.

Charité bien ordonné commence par soi-même, quand on doit recevoir des leçons, on ne peut pas se permettre d’en donner : le coiffeur a besoin d’être coiffé.
Alassane OUATARA ne peut pas faire ce qu’il a fait aux Ivoiriens et aller donner des leçons aux Maliens.
Combien de décisions de la CEDEAO Macky SALL a-t-il rendues caduques ou jetées à la poubelle ?
Il faut être fou pour penser que les jeunes africains sontfous. Croyez nous, le remède contre votre folie de s’agripper au pouvoir est disponible. Le teste clinique est déjà validé avec IBK.

Nous avons enfin trouvé le vaccin contre le “coronamandat”. Si les gestes barrières ne sont pas respectés, le peuple vous confine ou vous met en quarantaine.
Si l’État abuse du pouvoir qui lui est confié ou le détourne à son profit, le contrat est rompu et la résistance devient un droit.
A bon entendeur salut !

SERIGNE MOUSTAPHA MBAYE
Email : erotosmbaaye@gmail.com