NETTALI.COM  – 14 ans après l’affaire dite des chantiers de Thiès, Me Djiby Diallo, un des avocats d’Idrissa Seck, est revenu sur la question ce mardi. Sur les antennes de Walf Tv, il a soutenu que le fameux protocole de Rebeuss n’a jamais existé. 

Me Djiby Diallo était au coeur de l’affaire dite des chantiers de Thiès. Un dossier qui avait valu à Idrissa Seck un séjour de près de 8 mois à la prison de Rebeuss. C’était en 2006. Le président du parti Rewmi venait de perdre son poste de Premier ministre en faveur d’un certain Macky Sall. A l’époque, des rumeurs persistantes faisaient état d’un protocole dit de Rebeuss que l’ancien Premier ministre aurait signé pour obtenir sa liberté. Il se disait même que Seck s’était engagé à rendre à Wade une partie de “l’argent volé“.

14 ans après, un des avocats d’Idrissa Seck au moment des faits revient à la charge. Invité de l’émission Balance sur Walf Tv, Me Djiby Diallo soutient que le fameux protocole n’a jamais existé. “Le protocole de Rebeuss n’existe pas“, a insisté l’avocat. A l’en croire, c’est Abdoulaye Wade qui a brandi un jour un document disant que c’est le protocole de Rebeuss. “Et tout le monde y a cru“, dit-il. Et de jurer : “Je n’ai jamais vu ce protocole. Et personne ne l’a jamais vu.”  L’ancien avocat d’Idrissa Seck rappelle que son client a eu un non-lieu total dans l’affaire des chantiers de Thiès.

Interpellé sur la grève du Syndicat des travailleurs de la Justice (Sytjust), l’avocat déplore les désagréments causés par ce mouvement d’humeur. “Les prisons sont remplies parce qu’il y a aussi trop de mandats de dépôt et pas assez de procès“, regrette-t-il. L’avocat indique que l’application des revendications du Sytjust entraînerait une augmentation des frais de justice. Selon lui, cela impacterait négativement sur l’accessibilité de la justice. Me Djiby Diallo pointe du doigt le manque de rigueur de l’administration. Selon lui, le gouvernement a signé avec les travailleurs de la Justice un protocole d’accord qu’il ne peut pas appliquer.