NETTALI. COM- Les trois personnes arrêtées, dans l’affaire de la présumée voleuse appréhendée à Sacré Cœur et humiliée, ont été condamnées ce mardi à des peines d’emprisonnement ferme.  

Ibou Thiaw a écopé de trois mois ferme pour le délit d’outrage public à la pudeur. Il est relaxé du délit de collecte illicite de données à caractère personnel. Reconnus coupable de cette prévention ainsi que d’attentat à la pudeur, Moussa Diallo et Boubacar Ndiaye sont condamnés respectivement à 1 mois et 2 mois ferme. Tous les trois doivent allouer la somme de 5 millions F CFA à la dame F. Ndoye.

Ils ont été arrêtés par la police de Dieuppeul après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux les montrant faire subir un traitement dégradant à la dame F. Nd. Une fonctionnaire âgée 31 ans, qui ne jouit pas de toutes ses facultés mentales.

Interrogé, le trio a contesté les faits. Ibou Thiaw, l’homme qui tenait la victime sur la vidéo, a expliqué que c’est Abdou Diaw en fuite qui faisait les attouchements à la victime. A l’en croire, il ignorait ses réelles intentions car il croyait que le susnommé cherchait si la dame avait caché des objets sous ses habits.
Moussa Diallo a reconnu avoir filmé la victime mais prétend que c’était pour informer sa patronne du vol. Idem pour Babacar Ndiaye, qui dit-il avoir voulu garder les images pour se prémunir d’un éventuel vol.
Entendu, le père de la victime a écarté le vol en soutenant que sa fille, qui est comptable au ministère de la Santé, voulait acheter des habits pour la Tabaski et elle avait 50.000 F Cfa et son chéquier.

Le parquet avait requis une peine ferme d’un an avec une amende de 100.000 F Cfa contre Ibou Thiaw pour les délits d’attentat à la pudeur. Quant à Moussa Diallo et Babacar Ndiaye, ils risquaient 5 ans dont 2 ans ferme pour les trois délits.

La défense avait demandé que la constitution de partie civile de F. Ndoye soit rejetée mais sa requête a été rejetée.