NETTALI.COM – Aïda Mbodj décroche son doctorat avec la mention honorable. A vaincre sans péril, l’on triomphe sans gloire, son mérite est d’autant plus immense qu’elle a exposé devant un jury composé de sommités intellectuelles que l’on ne présente.

Sous le thème « La gouvernance territorialisée : modèle de développement des territoires », l’ex-ministre de la Femme sous le magistère du président Abdoulaye Wade, Aïda Mbodj, a soutenu sa thèse de doctorat, hier jeudi.

L’étude vise à aller plus loin dans la réalité pour la mise en place de gouvernements locaux, disposant davantage de pouvoirs exécutifs et de renforcer la fonction publique locale. Celle-ci serait ainsi indépendante de l’administration territoriale telle que nous la connaissons présentement.

Pour votre gouverne, la députée a obtenu une mention “Honorable” pour un jury composé de sommités intellectuelles avec le Pr. Serigne Diop comme président, son collègue Babacar Gueye, dans le rôle du directeur de thèse, P. Ndongo Diop, Pr. Samba Ndiaye (agrégé de droit qui enseigne à l’Université Gaston Berger de St-Louis) et le Pr. Mamadou Ndiaye.

Pour mémoire, Mme Mbodj a soutenu cette thèse après une formation de qualité au Centre d’études diplomatiques stratégiques (CEDS).