NETTALI.COM – Invité par la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts), ce vendredi 7 Août, le ministre en charge du secteur de l’Energie et du pétrole, Mouhamadou Makhtar Cissé, a abordé la question énergétique mais aussi le dossier polémique Senelec Akilee. Aussi, a t-il jugé inutile tout le bruit fait autour de ce contrat qui peut se régler dans un cadre purement légal.

Interrogé d’abord sur la question de l’approvisionnement et notamment la SAR, le ministre Cissé a tenu à préciser que contrairement à ce que pensent beaucoup de Sénégalais, la Société africaine de raffinage (SAR) est une société privée dans laquelle l’Etat du Sénégal détient 46% des actions. La majorité des actions est  donc détenue par des privés. Malgré tout, l’Etat tient à sécuriser le fonctionnement de cette société «qui connait des problèmes internes entre des actionnaires et que le différend sera réglé dans le cadre des lois en vigueur ».

Il a aussi tenu à  rassurer que « l’Etat fera tout son possible pour aider la SAR à s’acquitter de ses obligations en matière d’approvisionnement en hydrocarbures.»

Interpellé sur le dossier Senelec-Akilee, le ministre s’est voulu clair :  «c’est à la nouvelle direction générale de la Senelec de gérer cette affaire dans le cadre normatif en vigueur dans le pays”. “Le Sénégal est un pays de droit et les différends contractuels se règlent dans ce cadre légal défini dans notre pays», fait-il savoir.