NETTALI.COM – Le Parti démocratique sénégalais, par la voix de Doudou Wade, l’un de ses secrétaires généraux adjoints, déclare qu’il n’est pas prêt à intégrer le gouvernement. Cela, malgré la persistance d’une rumeur tendant à établir le contraire.

Invité hier à l’émission Faram Facce, Doudou Wade a levé un coin du voile sur les manœuvres en cours entre le président de la République et Me Abdoulaye Wade, depuis les retrouvailles de Massalikoul Jinaan et la rencontre au palais.

Contrairement à une rumeur répandue, le parti libéral n’est pas obnubilé par une entrée dans le gouvernement. « Le Pds a défini depuis longtemps quel comportement il doit adopter une fois dans l’opposition. Nous ne sommes pas un parti qui va participer à ce gouvernement. Nous resterons un parti d’opposition, parce que nous avons des solutions pour les Sénégalais. Notre responsabilité n’est pas de participer à un gouvernement. Nous sommes un parti de conquête du pouvoir », a éclairé l’ancien président du groupe parlementaire affilié au Parti démocratique sénégalais.

Par contre, Doudou Wade laisse entendre que la bande à Oumar Sarr négocie en messe basse pour intégrer l’attelage.   A en croire Doudou Wade, lors de la dernière présidentielle, l’ex-Premier ministre Boun Abdall Dionne, depuis Dagana, a lancé u nappel à Oumar Sarr, pour qu’il rejoigne la mouvance présidentielle.  Pape Ngagne Ndiaye le relance, pour lui faire remarquer que c’étaient des propos tenus en campagne électorale. Doudou Wade revient à la charge et déclare : « Si ce n’était pas discuté, on n’allait pas l’étaler sur la place publique. Maintenant ils ne s’en cachant plus, dès lors qu’ils (Oumar Sarr et Cie) affichent leur volonté de répondre à l’appel du président Macky Sall ».

Il croit savoir que « le gouvernement d’union nationale, s’il voit le jour, n’ira pas loin ». Aussi, souligne-t-il que certes le président Sall est « esseulé depuis la suppression de la Primature », mais, dit-il il a assez de collaborateurs pour travailler, tout en « laissant l’opposition s’opposer ».

Ce proche collaborateur du pape du Sopi a aussi abordé l’état des relations entre le chef de l’Etat et Karim Wade. C’est ainsi qu’il a informé qu’en convoyant de l’aide dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, Wade-fils a écrit au président Sall et que l’Etat a pris toutes les dispositions idoines pour que cet appui parvînt à ses destinataires.