NETTALI.COM  – Me Alioune Badara Cissé ne semble pas trop satisfait des actes posés par le gouvernement pour stopper le Covid-19. Bien au contraire! Cinq mois après les premiers cas, le médiateur de la République estime que le Sénégal est retourné à la case de départ.

Je ne cesserai de le dire. Cette maladie est encore parmi nous, elle circule et fait des dégâts catastrophiques. Il est important que nous en prenions conscience“, a dit Me Alioune Badara Cissé en marge d’un don de sang organisé ce samedi dans les locaux de la médiature de la République. Pourtant, soutient-il, “il nous féliciter ceux à qui nous nous sommes confiés pour gérer notre santé aujourd’hui et demain“. “Je tire mon chapeau aux professionnels du secteur de la santé qui, pendant plusieurs mois et sans relâche, ont tenté de juguler cette pandémie. De jour et de nuit, ils sont restés au front“, dit-il. “Malheureusement, regrette le médiateur de la République, cette pandémie se poursuit, se propage et s’étale. Je pense qu’il faut des mesures autrement plus rigoureuses pour pouvoir la stopper.”

En réalité, Me Alioune Badara Cissé plaide plutôt pour un retour aux mesures de restriction. “J’en appelle à mon pays, au gouvernement de mon pays pour que des dispositions plus draconiennes soient prises en notre encontre pour que le sérieux soit apporté aux normes à respecter pour que nous puissions voir nos efforts conjugués dans le sens du succès“, estime le médiateur de la République. Avant d’alerter :  “Si nous ne le faisons, nous serons là un an encore à tourner autour de ravages qui s’accomplissent, de familles qui se dénudent et de corporations entières qui cesseront de fonctionner.”

Il dénonce même les mesures d’assouplissement prises par le chef de l’Etat alors que la pandémie ne cesse de gagner du terrain. Selon lui, ces mesures d’ouverture ont été prises sans organisation préalable. “En fin de comptes, nous sommes retournés à la case de départ. Et la situation est difficile à rattraper. Le couvre-feu avait permis de régler beaucoup de problèmes. Les jeunes, eux-mêmes, avaient fini par comprendre qu’un pays se construit dans la discipline“, regrette encore Me Alioune Badara Cissé alias ABC.