NETTALI.COM – Le président de la République, Macky Sall, s’est rendu ce matin à Bamako pour participer à la mission des Chefs d’Etat de la Cedeao au Mali. Il est accueilli à sa descente d’avion par le Premier ministre, Dr Boubou Cissé. Avec ses homologues africains, ils vont tenter de résoudre la crise socio-politique.

Le président Macky Sall et trois autres chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest se sont rendus ce jeudi à Bamako pour tenter de trouver une issue à la crise socio-politique que traverse le Mali, après plusieurs semaines de contestation du pouvoir du président Ibrahim Boubacar Keïta.

Mahamadou Issoufou (Niger), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Macky Sall (Sénégal) et Nana Akufo-Addo (Ghana) sont arrivés à Bamako ce jeudi.

Lundi, alors que quelques barricades érigées dans les faubourgs de Bamako par des opposants au président Keïta, alias “IBK”, ont été rapidement démantelées par les forces de l’ordre, les pourparlers diplomatiques se sont poursuivis en coulisses.

L’imam Mahmoud Dicko, sorte d’autorité supérieure, à la fois politique et spirituelle de la contestation, a reçu en fin d’après-midi les ambassadeurs au Mali de la France, des Etats-Unis et de l’Union européenne, a-t-on appris de sources diplomatiques.

L’imam, l’une des personnalités les plus influentes du pays et bête noire du régime, a déclaré aux diplomates que les portes du dialogue n’étaient pas fermées mais que la gouvernance au Mali devait radicalement changer, selon des participants à la rencontre interrogés par l’AFP.

La venue à Bamako en fin de semaine des quatre chefs d’Etats marque la montée en puissance de la médiation menée depuis des semaines par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), dont la présidence tournante est actuellement assurée par le président nigérien Mahamadou Issoufou.