NETTALI.COM – L’affaire a fait paniquer les autorités sanitaires de Touba. Et des moyens énormes ont été déployés pour faire revenir la sérénité à l’hôpital de Ndamatou, après la fuite spectaculaire d’un patient infecté au Covid.

Le patient, âgé d’environ 65 ans, a été admis vendredi 4 juillet dernier aux Urgences pour une cardiopathie décompensée. Après ses premiers soins, il a été hospitalisé avant de subir le lundi suivant, une échographie du  cœur. Son état s’est aggravé dans la soirée du mercredi au jeudi, quand il commençait à présenter des signes renvoyant à la maladie du Coronavirus. Alors que ses toux persistaient, le personnel médical le soumet au test du Covid-19 dont les résultats reviennent positifs le vendredi.

Dr Mahmout Guèye, médecin référent du Covid-19 de Ndamatou, informe le responsable du Centre de traitement de Matlaboul Fawzeïni qui confirme la disponibilité d’un lit pour accueillir le patient. Les formalités administratives sont faites et une ambulance mobilisée pour transférer le malade à l’unique centre de traitement de Touba, logé à l’hôpital Matlaboul Fawzeini. Mais à la surprise générale, le patient D.P refuse catégoriquement son transfèrement. Devant son fils qui l’accompagnait, il jure vouloir rentrer à son village natal de Déaly (département de Linguère) distant de 20 km de la cité religieuse de Touba.

Conformément au protocole sanitaire, l’hôpital ne prend pas le risque de garder dans ses services un cas de refus de malade de Covid-19, mais le médecin prend le soin de faire signer au patient une décharge pour servir de preuve à son refus d’être pris en charge. Un document que l’hôpital de Ndamatou a gardé avant d’entrer en contact avec le District sanitaire de Touba et le comité de gestion de la pandémie. Et le vieux de profiter de ce grabuge pour rallier son village. Aussitôt après, l’infirmier chef de Poste de Dealy est informé de la situation. D’ailleurs, c’est l’agent de santé qui a aidé les blouses blanches à localiser le vieux et son adresse exacte dans le village. Après s’être rendu sur les lieux les minutes qui ont suivi son départ de Touba, D. P. a finalement accepté d’être transféré au centre de traitement de l’hôpital Matlaboul Fawzeini de Touba, vers 21 heures. La maison du vieil-homme a été désinfectée et les premiers tests effectués sur les autres membres de sa famille sont tous revenus négatifs.