NETTALI.COM – Alors qu’il y a une vive polémique autour de la prédation foncière, notamment sur le littoral, le ministre chargé de la Communication de la présidence de la République, Seydou Guèye explique comment le gouvernement compte régler ce problème.

Dans un entretien avec le quotidien EnQuête, la voix de Macky Sall explique comment le pouvoir compte désamorcer la bombe sociale liée aux nombreux litiges fonciers qui secouent le pays.

« Il y a d’abord cette mesure forte qui porte sur le retrait des baux sur le littoral, dans la perspective d’un aménagement concerné d’utilité publique. Il faut se réjouir de l’instruction donnée par le président de la République au ministre des Finances et du Budget, de corser les procédures d’attribution et de régularisation des baux », déclare Seydou Guèye ; non sans annoncer « un audit général du foncier au Sénégal ».

Il recommande aussi  « de veiller à la mise en œuvre des directives présidentielles pour un aménagement urbain optimal ». « Le gouvernement s’y attelle », rassure-t-il.

Toutefois, précise le ministre : « Le problème du foncier ne date pas d’aujourd’hui. Je voudrais rappeler qu’il y a à peine 5 % des terres qui sont immatriculées. Nous avons tous en mémoire les litiges sanglants qui ont secoué notre pays, comme celui de Sangalkam, avec le décès du jeune Malick Ba ou encore l’affaire de Mbane qui portait sur des milliers d’hectares. L’essentiel des baux, actuellement, objet de dénonciations ou d’accusations, ont été signés avant 2012. Nous nous inscrivons cependant dans la continuité de l’Etat et aujourd’hui, notre politique consiste à renforcer la gouvernance foncière conformément à la Constitution qui consacre depuis 2016 le droit des citoyens aux ressources naturelles et au foncier et l’aménagement concerté, et non le bradage, dans le cadre du PNADT adopté à l’issue d’un Conseil présidentiel ».