NETTALI.COM  – Entre Moustapha Cissé Lô et Abdoulaye Diouf Sarr, on se regarde désormais en chiens de faïence. Le député ne rate aucune occasion de s’en prendre au ministre de la Santé qui refuse de descendre dans l’arène. Ainsi se déclinent les prémices d’une guerre fratricide à Dakar.

Invité à réagir au dernier discours à la nation du Président Macky Sall, Moustapha Cissé Lô ne s’est pas raté. Le tonitruant député et membre de l’Alliance pour la république (Apr) a saisi l’occasion que lui a offerte la Sen Tv pour s’en prendre au ministre de la Santé et de l’Action sociale. Mettant Abdoulaye Diouf Sarr et son collègue du Commerce dans le même sac, l’ancien président du Parlement de la Cedeao demande au chef de l’Etat de les virer du gouvernement. Parce que, dit-il, “Abdoulaye Diouf Sarr a échoué“. Assumant son statut d’homme politique opposé au ministre de la Santé avec qui il partage pourtant le même parti, Cissé Lô promet de “laminer” Diouf Sarr à Yoff dont il est le maire. En fait, le député et vice-président de l’Assemblée nationale ne le dit pas, mais la guerre fratricide qui l’oppose au ministre de la Santé ne s’arrête pas qu’à Yoff. Elle va au-delà et implique d’autres ténors du parti du président de la République.

Interpellé sur les attaques de son “frère ennemi”, Abdoulaye Diouf Sarr refuse de répondre. “Si je réponds à cela, je vais décevoir les Sénégalais“, a-t-il à un journaliste de Seneweb. Et quand ce dernier tente de le relancer, il répond sèchement : “N’insistez pas.”

C’est que Diouf Sarr a compris que Yoff n’est pas le vrai enjeu et que Moustapha Cissé Lô n’est pas son vrai adversaire. En fait, tout l’enjeu dans cette affaire reste la mairie de Dakar que le ministre de la Santé ambitionne de contrôler. Or, c’est un secret de polichinelle que de dire que le fauteuil qu’occupe actuellement Soham Wardini fait saliver à l’Alliance pour la république (Apr). Et parmi les potentiels candidats à la course, il y a un certain Amadou Ba dont Cissé Lô serait un des soutiens. Le député est même accusé par certains apéristes de mener un combat par procuration. Objectif : affaiblir Diouf Sarr à Yoff et donc réduire ses chances à la ville de Dakar. Ce n’est pas pour rien que le ministre des Affaires étrangères se montre très actifs dans son fief des Parcelles depuis quelques jours. L’activisme du chef de la diplomatie sénégalaise et les sorties de Cissé Lô contre Diouf Sarr interviennent au lendemain de la nomination de Moussa Sy au poste de Président du Conseil d’administration du Port autonome de Dakar avec un salaire mensuel de sept millions de francs Cfa. Un fait du hasard? Certainement pas. A l’Apr, beaucoup sont convaincus que Macky Sall a fait cette faveur à Moussa Sy, actuellement maire des Parcelles Assainies, juste pour mettre la pression sur son ministre des Affaires étrangères qui ambitionnerait de devenir maire de Dakar afin de positionner pour sa succession. Résultat : à l’Apr, la guerre fratricide de Dakar est inéluctable.