NETTALI.COM  – Ousmane Sonko ne semble pas accorder une grande importance à l’affaire Batiplus qui soulève la polémique depuis quelques jours. Le leader de Pastef reproche même à certains qui s’agitent actuellement de s’être tu quand il dénonçait le scandale des 94 milliards.

Le scandale Batiplus est au centre de la polémique depuis quelques jours. Une affaire qui a valu une garde-à-vue au journaliste Cheikh Yérim Seck. Ce dernier sera, par la suite, inculpé et placé sous contrôle judiciaire.

Habitué à dénoncer des scandales, Ousmane Sonko ne donne pas une grande importance à cette affaire Batiplus. C’est en tout cas l’impression qu’il a donnée lors de son face-à-face avec la presse ce dimanche. “Cela fait six ans que je dénonce des scandales. Il y a même des Sénégalais qui disent que Sonko n’est pas un homme d’Etat parce qu’il révèle trop de secrets“, rappelle le leader de Pastef. Qui s’interroge : “D’ailleurs, c’est quoi un homme d’Etat ? C’est se taire alors qu’on détourne les deniers publics ? Si c’est ça, je ne serais jamais homme d’Etat.”

Évoquant précisément l’affaire Batiplus, Sonko croit savoir qu’il s’agit d’abord d’une affaire privée. “Maintenant, s’il y a des impôts qui n’ont pas été payés, ça devient public. Mais je n’ai pas grand-chose à dire sur une affaire qui est en instruction devant le juge“, a-t-il ajouté.

De l’avis d’Ousmane Sonko, il y a des dossiers beaucoup plus graves que cette affaire Batiplus. “Il y a beaucoup qui s’agitent et qui parlent, mais quand nous dénoncions le scandale des 94 milliards, on leur avait donné de l’argent pour qu’ils écrivent pour nous démentir. Ils défendaient Tahirou Sarr et compagnie. Il a fallu un rapport de L’Ofnac pour confirmer le scandale des 94 milliards“, martèle Ousmane Sonko. Pour lui, le dossier Batiplus est connu de tous et ne mérite qu’il y perde son temps.