NETTALI.COM – Le journaliste Cheikh Yérim Seck a été déféré ce mardi, ce mardi 156 juin autour de 11 heures, après une audition à la Brigade de Recherche sise sur l’avenue Faidherbe. Il attend d’être fixé sur son sort.

Auditionné hier lundi 15 juin par la Brigade de recherche de la gendarmerie de Faidherbe, Cheikh Yérim Seck a été placé en garde à vue. Il a passé la nuit dans une chambre de sûreté de la brigade de gendarmerie de Thiong. Ce mardi 16 juin, autour de 11 heures, il a été déposé à la cave du palais de justice de Dakar. Les procès-verbaux d’enquête préliminaire ont aussi été remis au Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye afin qu’il décide de son sort.

Selon nos sources, son audition a porté principalement sur son intervention, vendredi, sur l’affaire Batiplus. Invité par Maïmouna Ndour Faye, il a soutenu que dans cette affaire, la gendarmerie a trouvé 4 milliards de Fcfa au cours de la perquisition,  mais n’a consigné que 650 millions.

Interrogé sur cette déclaration, Cheikh Yérim Seck a persisté dans ses déclarations, mais a refusé de révéler ses sources. Malgré la persistance des hommes en bleu, il a campé sur sa position.

C’est alors que le procureur, qui s’était autosaisi et qui avait demandé son audition, a été informé. Serigne Bassirou Guèye a alors demandé qu’il soit placé en garde à vue pour les infractions de diffusion de fausses nouvelles et de diffamation contre la gendarmerie nationale.

Des infractions pour lesquelles il risque d’être poursuivi.