NETTALI.COM – Consécutivement à une batterie de mesures arrêtées par l’Etat, le Front de résistance nationale (FRN), regroupant plusieurs partis de l’opposition sénégalaise, a exprimé, jeudi, une ‘’vive préoccupation’’ . Cela, relativement à la gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Le FRN croit savoir que ’’c’est tous unis que nous gagnerons la guerre contre le coronavirus’’.

Dans un communiqué qui nous est parvenu ce jour, ” (…) le FRN exprime sa vive préoccupation au sujet de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement du Sénégal’’. Ce, pour avoir ’’répondu à l’appel du chef de l’Etat Macky Sall, en vue de former un large consensus national pour combattre, ensemble, le coronavirus, et endiguer la fièvre de la Covid -19 (…)’’.

‘’L’image de tout un pays uni derrière son chef en tant de guerre a été écornée par la persistance de choix et de décisions souvent unilatérales, à l’opposé de la volonté manifestée au début d’impliquer tous les acteurs, y compris l’opposition, dans la prise des décisions’’, argumente le cadre unitaire de l’opposition sénégalaise.

C’est ainsi que le Frn pointe ’’des décisions précipitées qui contribuent à exacerber et renforcer les critiques ou réserves de toutes natures’’. Parmi ces décisions, le Front de résistance nationale liste : ’’la prolongation de l’état d’urgence, des aménagements du couvre-feu et de l’interdiction des déplacements interurbains, la gestion de l’aide alimentaire aux populations les plus démunies, la préparation de la campagne agricole, l’aide aux différents secteurs de l’économie touchés par une forte réduction des activités industrielles, commerciales ou agricoles’’.

Il est aussi déploré ’’la reprise des enseignements au niveau de l’éducation nationale, l’ouverture des lieux de culte et de la sécurité publique etc.’’, selon le FRN, estimant que ‘’tout cela a fini de pousser les populations à exprimer leur peine et leurs souffrances en manifestant parfois bruyamment et violemment’’.

’’Les personnels de santé, placés en première ligne du front et largement touchés par le virus, continuent d’exercer courageusement leur métier, en dépit d’un plateau médical réduit à son strict minimum, dans un environnement qui ne favorise pas toujours le maintien du moral au beau fixe’’, dénonce encore le Frn.

‘’La menace est générale, et à terme, aucun secteur, aucun segment, aucune entité ne sera épargnée’’, renchérissent les opposants, tout en estimant que ’’dans une situation de guerre, les combats ne seront gagnés qu’avec la participation de tous, lorsque la stratégie, bien définie, est comprise et assumée collectivement’’.