NETTALI.COM – En retrait lorsqu’il s’agit de commenter un sujet de société, Michael Jordan a dérogé à sa règle en dénonçant dimanche la mort de George Floyd, décédé après son interpellation par un policier blanc. “En colère,” l’ancien basketteur appelle à faire pression sur les politiques pour faire bouger la société américaine.

Il n’a pas pour habitude de prendre position sur des faits de société. Sa neutralité ne lui a que trop souvent été reprochée durant sa carrière. La série documentaire “The Last Dance” retraçant son histoire (et, en parallèle, celle de la dynastie des Chicago Bulls), diffusée depuis quelques semaines sur Netflix en France, l’a justement rappelée. Or, alors que l’Amérique s’embrase pour protester contre les violences policières et racistes après le décès de George Floyd, un homme noir de 46 ans, mort le 25 mai après son arrestation par la police de Minneapolis, Michael Jordan est sorti de sa retenue habituelle.

Dans un texte poignant, à la valeur particulière tant sa parole est rare sur ces sujets, le plus grand basketteur de tous les temps a fait part de sa colère, un sentiment partagé par beaucoup, et de sa volonté de s’engager pour faire reculer “le racisme enraciné” dans la société américaine. “Je suis profondément triste, réellement peiné et vraiment en colère“, a écrit “MJ” sur son compte Twitter dimanche 31 mai. “Je vois et ressens la douleur, l’indignation et la frustration de chacun. Je suis du côté de ceux qui dénoncent le racisme enraciné et la violence envers les personnes de couleur dans notre pays. Nous en avons assez.”

Avec Lci