NETTALI.COM  – Ibrahim Boubacar Keita alias IBK n’est plus président de la République du Mali. L’intéressé vient d’annoncer sa démission avec “effet immédiat”.

La situation évolue très vite au Mali. Mis aux arrêts par des soldats mutins en même temps que de nombreux autres dignitaires de son régime, Ibrahim Boubacar Keita a finalement choisi de démissionner. Dans une déclaration sur la télévision nationale,  IBK a annoncé sa démission ainsi que la dissolution de l’Assemblée nationale et celle du gouvernement.

Je viens vous dire ma décision de quitter mes fonctions, toutes mes fonctions à partir de ce moment et avec toutes les conséquences de droit, la dissolution de l’Assemblée nationale et celle du gouvernement, Q’Allah aide et bénisse le Mali“, a notamment dit le Président IBK dans sa déclaration télévisée.

Dans son adresse à la nation, le désormais ex chef de l’Etat a aussi affirmé qu’il ne souhaite qu’aucune goutte de sang ne soit versée pour son maintien à la tête du pays. Ibrahim Boubacar Keita soutient également avoir échoué à redresser l’armée du pays. Aussi, il  regrette les tueries survenues pendant la répression des manifestations des 10-12 juillet dernier.

Confronté à une crise politique majeure, le pouvoir d’IBK fait face depuis plusieurs semaines à la contestation de la rue conduite par l’Imam Dicko. Ce mardi, des soldats ont déposé son pouvoir malgré les condamnations de la communauté internationale notamment la Cedeao, l’Union africaine, la France ou encore les États-Unis.