NETTALI.COM – La Division des investigations criminelles vient d’arrêter le cerveau de l’affaire dite des fausses autorisations de laissez-passer pour circuler en cette période de couvre-feu.

Il y a de cela quelques jours, à la suite de longs recoupements, investigations et infiltrations, les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) ont mis la main sur deux personnes, dans le cadre des affaires liées à la confection de fausses autorisations de laissez-passer, pour circuler en cette période de couvre-feu et d’état d’urgence.

En effet, l’enquête qui avait abouti, dans un premier temps, au déferrement des deux mis en cause, a également montré que ces deux suspects n’étaient que des rabatteurs, pour ne pas dire des maillons faibles de la chaîne.

Selon notre source EnQuête, les hommes du commissaire Aliou Ba ont décidé de poursuivre l’affaire, histoire de mettre la main sur de probables autres complices, mais surtout sur le chef de file de cette bande. C’est chose faite depuis vendredi dernier, en début de soirée. Car le présumé cerveau de cette mafia a été mis aux arrêts à son domicile sis à la Médina. Selon nos informations, il s’agit d’un jeune informaticien du nom de P. A. Sall. D’après nos interlocuteurs, il confectionnait les fausses autorisations de circuler monnayant des sommes qui varient entre 10 000 et 25 000 F CFA l’unité.

L’enquête se poursuit dans les locaux de la Dic, en attendant son déferrement au parquet prévu dans les prochaines heures, sauf changement de dernière minute.