NETTALI.COM – Après plusieurs demandes formulées par l’Union des magistrats Sénégalais (Ums), le président de la République, Macky Sall, préside ce mardi une réunion du conseil supérieur de la magistrature.  Plusieurs mouvements sont attendus. Le Premier président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara, pourrait perdre son poste, conformément à la volonté de ses collègues et en application des textes.  

Le président de la République, Macky Sall, préside ce mardi une réunion du Conseil supérieur de la magistrature.

Selon nos sources, plusieurs décisions, qui toucheront beaucoup de magistrats, sont attendues. Déjà, on souffle que le Premier président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara, va quitter son poste. Il va faire valoir ses droits à une pension de retraite. Un départ demandé depuis longtemps par certains magistrats qui ont toujours contesté le fait que les magistrats partent en retraite à 65 ans et que des gens comme lui puissent rester jusqu’à 68 ans.

En effet, Macky Sall avait fait modifier l’article 65 du statut des magistrats. La nouvelle loi organique n°2017-10 le 17 janvier 2017 dispose que «la limite d’âge pour les magistrats soumis au présent statut est fixée à 65 ans. Toutefois, est fixée à 68 ans la limite d’âge des magistrats occupant les fonctions de Premier Président, de Procureur Général et de Président de Chambre à la Cour suprême. Il en est de même pour les magistrats occupant les fonctions de Premier Président et de Procureur Général d’une Cour d’appel.» En tant que Premier Président de la Cour suprême, Mamadou Badio Camara est bénéficiaire de cet avantage de la retraite à 68 ans.

Toutefois, né en avril 1952, même s’il a bénéficié de cette magnanimité présidentielle, Mamadou Badio Camara est rattrapé par l’âge. Il a 68 ans. Ce qui signifie qu’il doit impérativement partir suivant les dispositions de la loi.

Déjà, depuis le début du mois d’avril, des voix s’élèvent pour rappeler au président du Conseil supérieur de la Magistrature, Macky Sall, que Mamadou Badio Camara doit céder sa place.

C’est pourquoi, sauf changement de dernière minute ou report de la réunion du Conseil supérieur de la magistrature, Badio Camara quittera aujourd’hui sa fonction, après plus de 5 ans à la tête de la Cour suprême.