NETTALI.COM – Premier couac au sein du comité de suivi du Force-Covid-19 dirigé par le Général François Ndiaye. L’ancien ministre d’Etat Habib Sy vient de claquer la porte. Dans un comité, il dit regretter la polémique qui ne sied point en de pareilles circonstances. 

Habib Sy n’est plus membres du comité de suivi du Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid (Forces-Covid-19). L’ancien ministre d’Etat l’a, lui-même, dit dans une lettre adressée au Front de résistance nationale (Fnr). “Le Front de résistance nationale (Fnr), faisant preuve d’un esprit de dépassement, et plaçant l’intérêt national au-dessus de toute autre considération, a répondu à l’appel du Président de la République, pour faire bloc avec lui, dans la guerre que notre pays mène contre le coronavirus“, rappelle Habib Sy dans sa lettre de démission. Il ajoute que c’est dans ce cadre que le Fnr lui a fait confiance en le désignant pour le représenter au Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Force-Covid-19.

Le Frn a considéré que la polémique ne sied point en de pareilles circonstances. Aussi a-t-il accepté de maintenir son engagement auprès du Chef de l’Etat. Contre toute attente, à la réunion du comité de suivi du jeudi 7 mai 2020, animé d’un fort esprit constructif, j’ai relevé un certain nombre de propos, insinuant que l’opposition est à la base des fuites des travaux du Comité, dans la presse. Je me suis offusqué de ces propos, que j’ai fermement condamnés et fait une mise au point séance tenante“, déplore Habib Sy. Qui ajoute que “des insinuations de cette nature, en plus des informations relatives à d’éventuelles indemnités, ont manifestement installé un climat de suspicion, qui ne favorise plus la sérénité et la confiance pour la suite des activités du comité. Il s’y ajoute qu’examinant les règles de fonctionnement du comité, la majorité, particulièrement, celle présidentielle veut imposer le vote à défaut d’un consensus“. “Or, souligne-t-il, il est de notoriété, dans de pareilles circonstances, mention doit tout simplement être faite des désaccords dans le rapport, compte tenu du déséquilibre notoire des représentations. En tout état de cause, les dés semblent piper en dépit de la volonté du Président, le Général François Ndiaye, de réussir la mission qui lui est confiée. Selon lui, à travers ses prises, “la majorité navigue à contre-courant de  l’esprit d’ouverture, et de consensus du chef de l’Etat“. “En considérant ces motifs et d’autres non-évoquées, j’ai décidé de me retirer du Forces-Covid-19“, conclut l’ancien ministre.