NETTALI.COM – Les acteurs de la formation professionnelle regroupés au sein du Collectif des instituts de formation professionnelle privés et associés (Cifppa) sont très remontés contre leur ministre de tutelle.

En effet, ce secteur n’a pas apprécié la récente sortie de Dame Diop sur la gestion du plan de riposte contre la Covid-19.

Dans un communiqué, les membres du collectif se désolent de leur non-implication dans les concertations urgentes avec les partenaires sociaux, en vue d’évaluer l’impact global du coronavirus. “Le Cifppa invite la tutelle à une meilleure prise en charge des véritables questions liées à la formation professionnelle, qui est l’un des maillons essentiels de la création d’emplois dans notre pays’’, lit-on dans la note.

Pour le Cifppa, le ministre semble “malheureusement axer ses priorités sur une infime partie de l’artisanat, notamment la couture avec la confection des masques’’. Seulement, aux yeux des acteurs de la formation professionnelle privée, les enjeux dépassent cette question. Ils rappellent d’ailleurs que ces écoles dont les activités sont suspendues depuis le 16 mars 2020, ont des inquiétudes sur la gestion de la crise et, au-delà, sur l’avenir du secteur. “A ce jour, nous attendons plus d’actions de notre ministère, compte tenu de la précarité de nos écoles’’, fait savoir le communiqué du collectif.