NETTALI.COM – Ca a tout l’air d’un scandale. Le marché des vivres pour venir en aide aux populations impactés par les effets du Covid-19 ne serait pas exécuté dans les règles de l’art. Le prix d’achat serait supérieur aux prix homologués par ce même gouvernement qui a procédé à l’achat.

Dans sa publication de ce mardi 28 avril, le quotidien “L’As” révèle que les prix d’achat applicables aux denrées alimentaires destinées à soulager les impactés du COVID-19 sont supérieurs aux prix homologués par le ministère du Commerce.

La tonne de riz, nous apprend le journal, est achetée à 275 000 F Cfa par le gouvernement, alors que le prix homologué de la tonne du riz brisé non parfumé est de 240 000 F Cfa pour l’importateur. Le prix grossiste est fixé à 245.000 Fcfa la tonne et le prix détaillant, 260 F le kilogramme.

En ce qui concerne le sucre dont la tonne à l’import ou usine vendue à 545 000, soit 27 250  F Cfa le sac de 50 kg, le prix grossiste  s’établit à 27 750 F Cfa le sac de 50 kg et 575 le kg au détail.

Quid de l’huile ? Le prix de la dosette de 250 Ml à l’import est de 260 F Cfa, 270 chez les grossistes et 290 Fcfa chez les détaillants.