NETTALI.COM – Le président de la République, Macky Sall a signé deux décrets le lundi 20 avril dernier concernant l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp). Le premier nomme quelques personnalités au sein du conseil de régulation, le 2e rattache l’Armp à la Présidence.

Le président de la République a corrigé une anomalie. Le chef de l’Etat, Macky Sall a procédé à la régularisation du Conseil de régulation dont le mandat de 6 de ses 9 membres est arrivé à expiration depuis le 11 avril dernier. Il a signé le décret n°2020-969 du 20 avril 2020 portant nomination des membres du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation des marchés publics.

Mamadou Dia, conseiller spécial à la Présidence de la République, le magistrat Aïssé Gassama Tall (Secrétaire générale du ministère de la Justice), Mbareck Diop représentant le Conseil national du Patronat (Cnp), Alla Guèye Sène représentant la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes), Moundiaye Cissé au titre de l’Ong Enda 3D et Khady Fall Tall au titre de l’Association des femmes entrepreneures, sont les six nouveaux membres du Conseil de régulation. Ils remplacent Amadou Ngom, Habibatou Babou Wade, Meissa Fall, Abdourahmane Ndoye, Daouda Diop et Mamour Fall, dont le mandat a expiré.

Les nouveaux membres sont complétés par Oumar Sakho qui assure la coordination de la cellule de passation des marchés du ministère des Finances et du budget, Boubacar Samb en sa qualité de représentant du Mouvement des entreprises du Sénégal (Mdes) et Me Alioune Badara Fall, ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats. Le décret signé par le chef de l’Etat précise que les mandats de ces trois dernières personnes ne sont pas renouvelables. Car ayant déjà bouclé un premier mandat.

Macky a pris un autre décret rattachant l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) à la Présidence de la République. Une décision qui s’explique par la suppression de la Primature.