NETTALI.COM – La maîtrise des cas issus de la transmission communautaire est loin de suffire en raison des porteurs sains non identifiés et non pris en charge. Telle est la crainte affichée de Ndèye Fatou Touré, actuelle Directrice de PWC Pricewaterhouse Coopers Africa Francophone, invitée de l’émission Objection de ce dimanche 12 avril 2020.

Ces cas de transmission communautaire sont vraiment inquiétants parce que tout simplement, on ne sait pas, il y a dès fois des contagions qui sont complètement inconnues. Pour ces personnes-là, il y a des porteuses du virus qui ne sont pas identifiés, des porteurs sains, et cela veut dire qu’on ne les a pas pris en charge et aujourd’hui quand on identifie un cas, il y a une prise en charge, une mise en quarantaine de toutes les personnes qui ont été autour de ces personnes-là “, a détaillé Ndèye Fatou Touré.

A en croire la Directrice de PWC Pricewaterhouse Coopers Africa Francophone, la non identification des cas communautaires rend la tâche compliquée.