NETTALI. COM- La menace terroriste est réelle. Mais, le Sénégal a mis en place un bon dispositif sécuritaire qui l’épargne des attaques. Cest du moins ce qua laissé entendre le directeur de la Sécurité publique, le commissaire Abdoul Wahab Sall, invité du Jury du dimanche sur Iradio.

Bien que la menace terroriste soit réelle, le Sénégal arrive à maitriser la situation. La raison, explique le directeur de la Sécurité publique (DSP), Abdoul Wahab Sall, à l’émission “Jury du dimanche ” de I-radio, ” c’est parce qu’il y a un système de renseignement que personne ne peut contester”.

Mieux, le Commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle ajoute que le renseignement est coordonné et harmonisé. « On est parvenu à avoir un dispositif opérationnel. Il y a aussi le renforcement des dispositifs judiciaires pour mieux prendre en charge de lutte contre le terrorisme. Cela, avec un système de protection des frontières qui est de plus en plus renforcé », rassure-t-il.

« Il y a une maitrise de la délinquance et de la criminalité dans les agglomérations »

Interpellé sur la criminalité au Sénégal, il a commencé d’abord par indexer le traitement de l’information relative aux crimes qui sont commis. A l’en croire, quand il regarde les statistiques qui sont données et le traitement médiatique de certains crimes, la question qu’il se pose c’est quels sont les indicateurs sur lesquels les gens se basent pour parler de criminalité. Selon lui, il y a une maitrise de la délinquance et de la criminalité dans les agglomérations.

Étayant ses propos, il révèle qu’entre janvier et février, 17 crimes ont été commis (11 au mois de janvier et 6 au mois de février). Et, rassure-t-il, tous ces crimes ont été élucidés à 90%. Ce, d’autant plus que leurs auteurs ont été presque tous interpellés.