NETTALI.COM – Il est l’administrateur de l’Institut Pasteur de Dakar qui effectue la majeure partie des tests sur le coronavirus. Selon le Dr Amadou Sall, le Sénégal n’a pas besoin de dépistage massif pour lutter contre le coronavirus.

Depuis l’apparition du premier cas suspect au Sénégal, le 26 février dernier, 1738 échantillons ont été testés. Ce qui a permis l’identification des 195 cas confirmés. Il y a donc 53 échantillons testés par jour avec un minimum d’un cas par jour et un maximum de 211 personnes testées par jour. «Les capacités sont de 500 tests par jour à l’institut Pasteur avec très prochainement une montée à 1000 tests par jour», a expliqué le Dr Amadou Sall, administrateur de l’institut Pasteur.

Il tient à rassurer ceux qui disent que tous les Sénégalais doivent être testés pour lutter efficacement contre la propagation du virus. « Un dépistage massif, qui présente des risques importants, compte tenu des capacités et des aspects logistiques, ne se justifie pas aujourd’hui. La situation du Sénégal ne le justifie pas. C’est pourquoi, jusqu’à présent, il a été mis en place cette stratégie pour laquelle chaque personne considérée comme cas suspect est prélevée et son échantillon transmis pour test. Chaque contact considéré comme contact à risque va être prélevé et testé. Sinon, ce sont les malades qui sont hospitalisés qui sont testés. C’est la stratégie qui correspond à notre situation qui, jusqu’à présent, nous permet de maîtriser l’épidémie », a-t-il précisé.

Il prenait part à la conférence de presse organisée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale pour faire le bilan mensuel de cette pandémie au Sénégal.