NETTALI.COM – La chloroquine, un antipaludique répandu, pourrait être efficace dans le traitement des malades contaminés par le Covid-19. C’est en tout cas ce que semble montrer une étude clinique menée par l’un des centres de référence de la lutte contre le virus à Marseille. De nombreux patients infectés ayant pris le médicament n’étaient en effet plus contaminés après six jours.

Une étude clinique récemment menée à Marseille montre que la prise de chloroquine pourrait permettre aux personnes contaminées par le coronavirus de ne plus être infectées après quelques jours de traitement.

Le médicament notamment prescrit aux malades du paludisme a été testé pendant six jours sur des patients à l’Institut hospitalo-universitaire de la ville, rapporte France Bleu Provence lundi 16 mars. Il s’agit de l’un des sites de référence sur les études concernant le virus.

Le professeur Didier Raoult, directeur de l’établissement, a expliqué l’expérience lors d’une intervention face à ses étudiants, dans une vidéo mise en ligne sur YouTube. Vingt-quatre patients testés positifs au Covid-19 ont été traités au Plaquenil, un des noms sous lesquels la chloroquine est commercialisée. À la fin des essais, seuls 25 % d’entre eux étaient encore porteurs du virus. Contre 90 % des sujets appartenant au groupe témoin n’ayant pas reçu la substance et qui étaient toujours contaminés.

Un traitement peu coûteux

Le scientifique est d’autant plus satisfait des résultats de l’expérience sur le coronavirus que « ne plus l’avoir, ça change le pronostic » des patients infectés. « La charge virale moyenne avec ce virus est normalement de 20 jours », explique-t-il dans la vidéo. « Et tous les gens qui meurent à cause du [Covid-19] ont encore le virus. »

Autres éléments prometteurs selon l’antenne locale de Radio France : la chloroquine est déjà régulièrement utilisée pour lutter contre le paludisme et il s’agit d’un traitement peu coûteux. Mais cette substance ne fait pas non plus l’unanimité au sein de la communauté scientifique, comme le rappelle France 3 Provence Alpes Côte-d’Azur. La chloroquine entraînerait des effets secondaires et des interactions avec d’autres médicaments auraient des conséquences sur les patients, notamment ceux placés en réanimation.

 

Ouest-france.fr