NETTALI.COM – Le coronavirus a frappé de plein fouet l’Italie. Déjà, 229 cas ont été enregistrés, 6 morts déplorés et 300 Sénégalais placés en isolement à la province de Lodi, à 60 km de Milan, où se trouve la ville de Codogno, épicentre de la maladie.

La peur s’installe dans la communauté sénégalaise vivant en Italie.  Nos compatriotes sont effrayés par la propagation du coronavirus qui sévit dans le pays. Ce lundi 24 février, au moins six morts ont été enregistrés et 229 cas confirmés.

Une pandémie qui apeure les Sénégalais, surtout ceux vivant dans la région de la Lombardie (Nord de l’Italie). En effet,  parmi les 52 000 habitants de 11 villes de la province de Lodi confinés, se trouvent pas moins de 300 Sénégalais.

«Certains supermarchés sont complètement vidés. Les gens sont allés acheter tout ce dont ils ont besoin, avant que la situation ne s’empire. Tout est en stock dans les maisons», fait savoir Baye Diouf, un Sénégalais vivant en Italie, journaliste et Secrétaire général du Syndicat des travailleurs africains dans le monde.

«Les gens ont peur de sortir. Peu de personnes vont actuellement au travail. Mais c’est dans la province de Lodi que 10 petites villes qui sont autour de Codogno (à 60 km au sud de Milan) ont été placées en isolement. Il y a presque 300 Sénégalais dans Lodi qui sont victimes de cette mesure d’interdiction de sortie de la province, mais ils se portent bien.», ajoute-t-il.

La seule chose dont souffriraient les Sénégalais, c’est l’absence de soutien des autorités consulaires et diplomatiques.

«C’est très dramatique. Dans pareils cas, même si les autorités n’ont pas trop de marge de manœuvre, il aurait été bon qu’elles appellent pour s’enquérir de la situation des compatriotes. Personnellement, j’ai essayé d’appeler au Consulat, mais personne ne répond. Encore une fois, les autorités diplomatiques n’ont pas de solution pour cette affaire, mais au moins elles doivent rassurer les gens», s’indigne Baye Diouf.