NETTALI.COM – Le chef de l’Etat a donné des instructions pour la tenue, dans les meilleurs délais, d’une réunion interministérielle sur le « cas urgent de la stabilisation de la brèche de St-Louis ».

Ce mercredi en conseil des ministres, le président de la République a invité les ministres concernés à organiser une visite in situ et à tenir, sans délai, une réunion interministérielle sur « le cas urgent de la stabilisation de la brèche à Saint-Louis ». C’est ainsi qu’il a demandé au ministre de l’Aménagement du Territoire d’accélérer l’ensemble des projets en cours avec l’édification d’une digue de protection robuste, le long du littoral de Saint – Louis impacté.

Au titre de l’accélération des travaux de protection côtière durable à Saint-Louis, le Chef de l’Etat a exhorté le Gouvernement à renforcer la lutte contre l’érosion côtière, qui reste une des préoccupations fondamentales de notre agenda de développement durable.

Le président de la République, revenant sur le pilotage stratégique du sous-secteur de la pêche, a rappelé au Gouvernement son importance dans la vie économique et sociale du Sénégal, mais aussi celle de la pêche artisanale, notamment pour les populations des localités côtières.

Le chef de l’Etat a, à cet égard, invité le Gouvernement à accorder une attention particulière à la situation des zones de pêche du pays qui doivent disposer de toutes les infrastructures et moyens logistiques nécessaires.  Par ailleurs, il a insisté sur la nécessité du respect scrupuleux par les acteurs concernés des différents accords de pêche signés avec les pays voisins ainsi que des prescriptions et conventions de la Commission sous – régionale des Pêches. Il s’est particulièrement félicité des mesures prises par le Président de la République de Mauritanie, Son Excellence Mohamed Ould Cheikh el Ghazouani, en faveur de nos pêcheurs, par l’effacement des amendes notifiées à certains d’entre eux, la revue à la hausse des licences de pêche et la suppression du paiement de la redevance de 15 euros par tonne de poissons débarquée.

Le Président de la République a aussi demandé au Gouvernement de renforcer la supervision de la pêche industrielle en haute mer ainsi que des entreprises de pêche installées au Sénégal.