NETTALI.COM – Le comité d’organisation de la Grande Nuit du Tatami prévue le samedi 22 février au théâtre Daniel Sorano a fait face à la presse ce mercredi. Initiateur de cette grande fête, Sensei Yatma Lô invite toute la famille martiale à s’unir, se retrouver autour d’un comité national afin de booster les arts martiaux.

Samedi prochain le théâtre Daniel Sorano va accueillir la famille des arts martiaux. Plus de 300 boudokas y sont attendus.
Au delà de la démonstration et des belles qui seront au menu, cet événement sportif vise à réunir toutes les disciplines martiales.

L’objectif de cette grande nuit du Tatami est de réunir les arts martiaux, faire en sorte que tous les présidents de fédérations se retrouvent. Il y a plus de 20 disciplines martiales au Sénégal. Pourquoi pas créer un comité national ou association qui regroupe toutes ces disciplines martiales? Un concept qui permettra aux différents présidents de fédération de garder leur poste tout en se regroupant autour d’un même cercle. Cette unité va donner plus de force et de notoriété aux arts martiaux. Comme le dit, l’adage l’union fait la force“, a laissé entendre Sensei Yatma Lô.

Par ailleurs, cette grande nuit du Tatami servira de prétexte pour rendre un vibrant hommage à des légendes vivantes, des hommes qui ont marqué de leurs empreintes les arts martiaux.

Ça sera également l’occasion de rendre hommage à des hommes qui se sont investies pour aider les arts martiaux à se développer. Des gens qui méritent amplement d’être des légendes vivantes. Il s’agit de Mamadou Sarr (Judo), Abdoulaye Sène ( Viet vo dao), Médoune Cissé ( Kung-fu), Ibrahima Diédhiou ( Taekwondo) et Ababacar Sadikh Niang ( Taekwondo)“, détaille-t-il.

Hormis ces légendes vivantes, l’équipe nationale du Sénégal championne d’Afrique de Karaté et Mamadou Camara dit Camou seront également honorés.

Cependant, ne participe pas à cette fête des arts martiaux qui veut. Le privilège sera accordé à ceux qui avaient pris part au Budo Beach.

Ceux qui avaient bradé la chaleur et le sable de la plage de Yoff sont prioritaires“, précise le journaliste et professeur des arts martiaux.

Rappelons que cette 7ème édition a comme parrain le ministre des Sports, Matar Ba. L’entrée est fixée à 1.000f.