NETTALI.COM – Moustapha Cissé Lô ne mâche pas ses mots quand il s’agit de la question de la distribution des semences. Invité de l’émission Objection de ce dimanche sur Sud fm, le vice-président de l’Assemblée nationale soutient que tous ceux qui ont les moyens d’acheter des semences notamment les personnalités et certains producteurs, doivent sortir de la liste des ayants droit.

Moustapha Cissé Lô reste droit dans ses bottes et continue de dénoncer une mafia au cœur de la distribution des semences.

Je pense qu’il faut revoir le système de distribution des semences parce que, ce sont les deniers publics qui subventionnent les produits agricoles au profit des agriculteurs. Donc, cette subvention ne doit pas être captée par des non-producteurs qui bénéficient de cette subvention “, a fait savoir le député apériste.

Tous ceux qui ont les moyens de d’acheter des semences, qu’ils soient commerçants, ministres ou députés, doivent être sortis de la liste des ayants droit “, poursuit-il.

Interpellé sur les 4.101 tonnes de semences et d’engrais qu’il aurait reçues au détriment des petits producteurs, Moustapha Cissé Lô bat en brèche ses allégations.

J’ai des champs pendant que j’étais commerçant. J’ai des champs pendant que j’étais exclu de l’Assemblée nationale. Quand je suis député je dois garder mes champs et les cultiver, ça n’a rien à avoir avec la subvention. Je n’ai pas reçu de subvention. Non ! “, se défend l’invité de Baye Oumar Guèye.
Avant d’ajouter : ” Sur le rôle impôt, je me suis inscrit et j’ai reçu 48 kilos de semences, je les ai données à mon jeune frère et je lui dis de payer parce que les 48 kilos sont subventionnés au même titre que celui qui reçoit cinq ou dix tonnes de semences“.

Par ailleurs, Moustapha Cissé Lô n’a pas manqué de faire un focus sur l’impact de la récente flambée des prix au Sénégal.

C’est que la situation est difficile, même dans les zones urbaines la situation est extrêmement difficile. C’est partout. Parce que la flambée des prix des denrées de première nécessité est là, on a parlé tantôt des questions liées à l’électricité aussi. Ce sont des défis à relever “, se désolera Cissé Lô.