NETTALI.COM – Après l’arrestation du manager de Djolof Band, Djidiack Diouf par la Section de recherches de la gendarmerie, déféré au parquet ce lundi 19 février et suivi d’un retour de parquet, les enquêteurs étudient l’éventualité d’installer Viviane Chidid dans la procédure. Ils pensent que la chanteuse ne pouvait ne pas connaître l’existence de ce trafic au sein de sa propre formation musicale, le “Jolof band”.

Viviane Chidid avait annoncé qu’elle avait déposé une plainte après l’arrestation de son manager et 4 autres personnes pour trafic de visas. «Sur conseil de mon avocat, je ne peux pas évoquer cette affaire. Mais, j’ai porté plainte et la justice fera son travail», avait déclaré Viviane Chidid lors de la cérémonie de la présentation de son nouvel album « Benen Level».

Mais la réalité est tout autre car celle-ci n’a jamais saisi la justice d’une plainte. Bien au contraire, selon des sources judiciaires, elle est dans le collimateur des enquêteurs. Selon nos informations, les gendarmes de la Section de recherches pensent que la chanteuse ne pouvait pas ne pas savoir l’existence de ce vaste trafic de visas au sein même de sa formation musicale, “Le Jolof band”, surtout que les cachets de son orchestre ont été utilisés.

A noter que les enquêteurs suivent cette affaire depuis trois (3) mois.

Viviane risque dès lors d’être auditionnée dans les prochaines heures.