NETTALI.COM  – Saint-Louis a vécu ce mardi une journée particulièrement chaude. Les affrontements entre forces de l’ordre et pêcheurs de Guet Ndar ont fait plusieurs blessés, mais aussi des dégâts matériels importants.

Pour protester contre l’expiration de leurs licences de pêche, les pêcheurs de Guet Ndar ont improvisé une manifestation ce mardi matin. Mais c’était sans compter avec la détermination des forces de l’ordre. Il s’en est suivi des violents affrontements pendant presque toute la journée. La police a dû user de grenades lacrymogènes pour barrer la routes aux manifestants. Ces derniers ont brûlé et fermé le pont Moustaf Malick Gaye pendant une bonne partie de la journée. Ce qui a divisé la ville de Saint-Louis en deux parties. Impossible de circuler entre l’île et la Langue de Barbarie.

Au bilan, la police compte une trentaine de blessés dans ses rangs. De sources policières, les dégâts matériels sont importants. Les jeunes manifestants ont en effet saccagé le siège locale de la Senelec situé à quelques pas du pont Moustaf Malick Gaye. Les installations de l’Organisation pour la mise en valeur (Omvs) n’ont pas été épargnées. Le siège a été saccagé et incendié. A cela s’ajoutent quatre véhicules saccagés dont une voiture de la Senelec.

Du côté des pêcheurs de Guet Ndar, il n’y a beaucoup d’informations. Mais ils soutiennent avoir perdu beaucoup de pirogues qui auraient été incendiées.  Pour l’heure, un calme précaire règne dans la zone.