NETTALI.COM – Alors que des milliers de partisans de Yahya Jammeh ont marché dernièrement à Banjul  pour réclamer le retour d’exil de l’ex-chef d’Etat, le ministre gambien de la Justice, Abubacarr Tambadou, menace : « Si l’ancien président Yahya Jammeh décidait de revenir en Gambie, il serait immédiatement arrêté et poursuivi pour des faits très graves. Il devra répondre des crimes dont il est accusé comme n’importe quel citoyen poursuivi dans ce pays ».

Le ministre a tenu ses propos au cours d’un discours prononcé en présence du président Adama Barrow, lors de l’ouverture de l’année juridique.

« Les criminels qui seront identifiés par la Commission vérité seront poursuivis avec la plus grande rigueur par la Justice. Ces crimes seront jugés avec la plus grande sévérité et je promets aux victimes que ce n’est plus qu’une question de temps », a promis Abubacarr Tambadou, selon notre source, Rfi.fr.

« Malgré ce message d’apaisement, les victimes du régime de Yahya Jammeh veulent accentuer la pression sur le gouvernement. Elles appellent à manifester cette semaine », annonce la radio tricolore, ce dimanche.