NETTALI.COM – Après la mosquée Massalikoul Jinane, la communauté mouride s’engage dans un autre projet ambitieux. Il s’agit du Musée  Serigne Touba, qui sera érigé à Dianatoul Mahwa sur une superficie 19.000 m2.

Le musée sera symbolisé par deux bâtiments qui représentent le départ en exil et le retour de Serigne Touba“, a déclaré l’architecte, Malick Mbao en conférence de presse ce lundi au Musée des civilisations noires.

Ces deux bâtiments sont traduits architecturalement par un bateau. C’est l’aspect émotif du départ, ce qui apporte une complexité au bâtiment. Le moment était difficile à vivre pour tous les mourides, ce qui est traduit par ce bâtiment assez complexe.
Le retour sera matérialisé par un autre bâtiment qui se trouve en face et qui va contenir tous les objets de Serigne Touba. L’ensemble des deux bâtiments fera à peu près 19 mille mètres carrés“, détaille-t-il.

Selon lui, ces deux bâtiments, “dont l’un est en forme circulaire et l’autre en forme de bateau” avec des pierres “nobles plus riches que le marbre”, pensés et conçus avec Serigne Abdou Akim Mbacké, seront aussi composés de différents départements.

Il y aura le département de Serigne Touba, celui des khalifes, le département réservé à Cheikh Ibra Fall, le compagnon de Serigne Touba, et l’espace extension ascendant et descendant“, ajoute-t-il.

Des salles d’expositions, des salles multimédias, une salle de conférence de mille places figurent également dans le plan.

Sur le plan technologique, le Musée de Serigne Touba sera bien loti.

Il aura de la domotique, de l’informatique, des multimédias, et aussi le contrôle du temps. Avec ce bâtiment, il faut un contrôle de l’arrivée d’air et de sa sortie, il y aura une climatisation internet. Ce musée sera un bâtiment adapté à son contexte avec des matériaux bioclimatiques“, a laissé entendre l’architecte qui a déjà travaillé dans la conception de plusieurs édifices au Sénégal et à travers le monde, notamment la Pyramide du Louvre, l’hôpital Georges Pompidou.

Le musée a un seul objectif : rassembler l’ensemble des objets patrimoniaux de Serigne Touba“, assure le président de la commission scientifique, Dr Matar Ndiaye qui n’a pas voulu se prononcer sur le montant global du projet.

Quand on parle de Serigne Touba, on inclut ses enfants, petits fils, ses Cheikh et l’ensemble de la communauté mouride. La famille de Serigne Touba a laissé un patrimoine inestimable éparpillé un peu partout (Daaray Kamil, Keur Gou Mak, Baïty, Darou Khoudoss).
Etant donné que Serigne Touba fut un serviteur du prophète Mohamed (PSL) qui d’ailleurs a un musée en Turquie où  de ses objets ont été rangés, nous avons jugé nécessaire de faire de même pour le fondateur du mouridisme. Hormis les objets de Serigne Touba, on trouvera dans ce musée des objets bien connus des mourides tels que les habits “Baye Lat”, “Yéré Baye Fall“…précise-t-il.

Venu prendre part à ce point de presse, le coordonnateur général du Musée, Serigne Chérif Fantamady Mbacké Ibn Serigne Falillou estime que cet édifice va aider à enseigner le legs de Serigne Touba.

Cependant, la date de pose de la première pierre du futur musée du Mouridisme n’est pas encore connue. Mais, l’inventaire des objets devant figurer dans le catalogue  sera débuté dans quelques mois.