NETTALI.COM – Le Collectif des éditeurs et diffuseurs de presse du Sénégal (CDEPS) a réagi suite à la décision du Conseil national de régulation audiovisuelle (CNRA) de suspendre les programmes de la Sen Tv durant une semaine pour refus de mettre fin à la publicité de produits de dépigmentation. A travers un communiqué, ce collectif qui regroupe les patrons de presse dénonce la main ferme du CNRA.

Le CDEPS regrette la mesure prise par le CNRA de procéder à la fermeture provisoire de la chaîne SENTV et considère que la liberté d’expression en général et de presse en particulier, doit être préservée dans un pays démocratique comme le Sénégal “, souligne Mamadou Ibra Kane (Africom) et ses camarades. Toutefois, le CDEPS invite les entreprises de presse au respect des lois qui régissent l’activité des médias, la publicité en particulier, ” notamment la dépigmentation qui constitue un grave problème de santé publique “.

Par ailleurs, le CDEPS appelle les uns et les autres à privilégier le dialogue, surtout dans ce contexte actuel marqué par le lancement du dialogue national pour éviter tout malentendu.