NETTALI.COM – A l’ occasion de la cérémonie d’installation du président du Comité de pilotage du dialogue national, Famara Ibrahima Sagna, par un discours dans lequel il est revenu sur sa carrière de grand commis de l’Etat, a tracé la voie vers « un consensus dynamique ».

Le comité de pilotage du dialogue national a été installé ce jeudi, au Palais de la République, par le chef de l’Etat, en présence des membres dudit comité et de plusieurs autres personnalités.

Famara Ibrahima Sagna, président du comité de pilotage, a, au cours de son allocution, milité pour un « Sénégal de justice, de prospérité, de paix et d’émergence ».

Celui qui a manifesté au président de la République « sa profonde gratitude pour la confiance » investie en lui, a, priant pour que ces concertations aboutissent à « un consensus », rappelé que le dialogue « fait partie intégrante de l’histoire de l’Afrique et de ses peuples ».

L’apôtre d’un « consensus dynamique » a ainsi mis l’accent sur « l’arbre à palabres dont l’Afrique ante coloniale s’était doté avec fierté et dont l’efficacité historique n’était pas contestable ».

« Le dialogue que nous nous voulons doit être celui qui produit un diagnostic intégrant tous les arguments des participants et une conclusion dans laquelle se reconnaissent tous ceux qui se retrouvent », recommande l’ancien président du Conseil économique, social et environnemental. Ce dernier a mis en garde contre les « discours discordants et discontinus de plusieurs personnes représentant des intérêts divergents, antagonistes et égoïstes».

« C’est un dialogue pour la réussite duquel, nous devons chercher les méthodes et outils qui l’encadrent entre acteurs de différents statuts, d’expériences, d’intérêts particuliers, mais tous motivés par le désir et la volonté patriotique de construire un espace d’entente et de stabilité sociale, de paix où il fait bon vivre pour tout le monde », a souhaité le président Sagna, .