NETTALI.COM – Présent à Assouan en Egypte dans le cadre de la première édition du Forum d’Assouan sur la paix et la sécurité et le développement durable à l’invitation de al-Sissi, Macky Sall qu’on ne peut pas faire la paix à la place de l’Afrique” 

‘‘On ne peut pas faire la paix à notre place. On doit certes nous accompagner. Nous accompagner, c’est dans la recherche de moyens, dans la mobilisation et surtout dans la coordination des opérations, lorsqu’il s’agit d’intervenir militairement“, a fait savoir Macky Sall  qui pense que “cela doit s’appuyer, d’abord, sur les efforts africains. On ne peut pas, dans la région du Sahel, dans le bassin du lac Tchad où des pays se battent quotidiennement… le Nigeria qui fournit des efforts énormes, le Tchad qui a consenti beaucoup de sacrifices très importants en vies humaines et en budget pour accompagner la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, nous ignorer”. “Tout effort, que ce soit Cedeao, Ua, Nations Unies, partenaires extérieurs, doit s’appuyer et doit venir appuyer les efforts nationaux et africains. C’est devenu vital’’, a défendu Macky Sall.

Le Président Sall a ainsi demandé que les solutions pour la question sécuritaire soient d’abord centrées sur l’Afrique, avant d’être étendue à toute aide extérieure. “Le continent est bien évidemment capable de trouver des solutions à ses problèmes, y compris ceux ayant trait à la sécurité. Malheureusement, l’Afrique subit les effets des influences négatives qui nous sont extérieures. C’est le cas de la Libye dont les conséquences sont graves sur la sécurité de tout le Sahel. Il est important que les solutions globales tiennent compte des solutions africaines. On ne peut pas continuer à accepter que la recherche de solutions en Libye écarte l’Ua. Si l’Union africaine avait été écoutée, le problème libyen ne se serait pas posé de cette façon’’, a-t-il déclaré, en prenant la parole après son homologue tchadien.

Nous devons imposer la paix par tous les moyens, y compris par des moyens militaires. Il s’agit de mobiliser les efforts, les énergies, les hommes, la coordination pour ramener la paix au Sahel et en Afrique“, a dit le président sénégalais.