NETTALI.COM – C’est dans les prochaines semaines que la Confédération africaine de football devrait rendre publique l’expertise judiciaire de ses comptes. Placée depuis août dernier sous la responsabilité de la Sénégalaise Fatma Samoura, secrétaire générale de la FIFA, la CAF, selon la dernière édition de La Lettre du Continent, a d’ores et déjà licencié sept salariés et résilié depuis novembre le contrat d’agence qui l’a lié à Lagardère Sport

Le groupe Lagardère était chargée de la commercialisation des droits télévisuels de la CAN, du CHAN et de la Ligue africaine des champions.
La CAF, selon nos confrères, a justifié la résiliation de ce contrat en arguant que l’ex président de la CAF, Issa Hayatou ainsi que l’ancien secrétaire général, Hicham El Amrani étaient tous deux condamnés pour fraude par la Cour économique l’an dernier.

En outre, l’autorité de la concurrence de la Comesa, le marché commun oriental et austral a ouvert une enquête en 2017 sur le contrat.

Lagardère qui conteste vivement la décision de la CAF, souligne pour sa part que les investissements pour Comesa sont toujours en cours.

Sans attendre l’issue du litige, la FIFA lancera le 18 décembre un appel d’offres pour la commercialisation des droits médias des matchs de qualification des équipes africaines à la coupe du monde de 2022 au Qatar.

Rappelons que Lagardère avait perdu plus de 6% en Bourse, le mercredi 6 novembre. Ce qui constituait la plus forte baisse après la décision de la CAF de résilier son contrat d’agence avec la filiale Sports du groupe, qu’il souhaite actuellement céder.
Les deux parties étaient liées jusqu’en 2028.