NETTALI.COM  – Les autorités judiciaires n’ont voulu prendre aucun risque. Après avoir placé  sous mandat de dépôt Guy Marius Sagna et sept de ses camarades, l’administration pénitentiaire a décidé de les éparpiller dans différentes prisons.

Les activistes Guy Marius Sagna, docteur Babacar Diop et sept autres jeunes, dont des étudiants dormant en prison depuis mercredi, sont notamment poursuivis pour participation à une manifestation interdite. Le juge les a placés sous mandat de dépôt après plusieurs jours de garde-à-vue et d’interminables va-et-vient entre le commissariat et la cave du tribunal.

Mais le calvaire est loin d’être terminé pour ces membres de la plateforme Aar Li ñu Bokk. Alors que leurs camarades pensaient qu’ils étaient ensemble à la prison de Rebeuss, une autre nouvelle est venue accentuer leur colère. Les membres de “Frapp-France dégage” et des Forces démocratiques du Sénégal (Fds) ont appris que leurs camarades ont été séparés. “Ils sont éparpillés entre Rebeuss, le camp pénal et Cap Manuel”, proteste un responsable de “Frapp-France dégage”. Les autorités ont ainsi voulu séparer le groupe afin d’éviter toute communication. Ils faut d’ailleurs rappeler que les huit personnes placées sous mandat de dépôt sont toujours en grève de la faim selon leurs camarades qui disent craindre le pire pour eux.