NETTALI.COM – Guy Marius Sagna et sept autres personnes, qui manifestaient vendredi devant les grilles du palais, ont été placées sous mandat de dépôt ce mercredi, pour avoir participé à une manifestation interdite.

Cela, après leur audition par le doyen des juges. C’est dire que ce dernier  n’a pas suivi le réquisitoire introductif du parquet. Plus chanceux, le nommé Souleymane Ndim est sous contrôle judiciaire.

Selon leur avocat Me Moussa Sarr, qui s’exprime dans cette vidéo, le leader de Frapp France Dégage, est aussi poursuivi pour actions diverses, provocation à un attroupement et rébellion. « Nous regrettons qu’un étudiant, en l’occurrence, Malick Diallo, soit placé sous mandat de dépôt. Parmi les huit placés sous mandat de dépôt, cinq sont des étudiants et un prof du département de philosophie », déplore l’avocat.

Toutes ces personnes citées plus haut manifestaient contre la hausse du prix de l’électricité. Mesure en vigueur depuis le 1er décembre 2019.