NETTALI.COM – En garde-à-vue depuis vendredi dernier, Guy Marius Sagna et ses codétenus peuvent compter sur le soutien total de Moustapha Diakhaté. L’ancien ministre-conseiller a exprimé sa solidarité dans un post sur facebook. Non sans rappeler quelques «vérités» aux tenants actuels du pouvoir.

Ils sont 9 activistes à être gardés à vue depuis vendredi pour avoir marché juste devant les grilles du palais de la République pour exprimer leur opposition à la hausse du prix de l’électricité. Et c’est à tout ce beau monde que Moustapha Diakhaté a tenu à apporter son soutien. Bien que membre du parti au pouvoir, l’ancien ministre-conseiller reste convaincu que Guy Marius Sagna et compagnie sont victimes d’une injustice.

«Je veux dire d’abord ma solidarité à toutes les victimes de la hausse du prix de l’électricité si durement condamnées le 1er décembre 2019 à payer le pillage de la Senelec qui a vu sa masse salariale passer de 30 à 57 milliards entre 2015 et 2018. Heureusement, le temps est le meilleur détecteur des mensonges d’une Senelec exportatrice de courant électrique et suffisamment bien gérée pour générer un bénéfice historique de 25 milliards francs de Cfa», écrit d’abord Moustapha Diakhaté. Avant de poursuivre : «Je veux dire ensuite que Guy Marius (Sagna) et ses compagnons de lutte sont l’honneur des clients de la Senelec et de toutes les victimes de cette hausse. Je veux dire, en fin en forme de prière, que votre arrestation soit un moment déclencheur du réveil de la conscience sociale dans notre pays.» L’ancien président du groupe Benno à l’Assemblée nationale exprime sa disponibilité à appuyer «les initiatives que prendront les vrais défenseurs des consommateurs et les autres organisations politiques et syndicales soucieuses de l’amélioration des conditions de vies de nos compatriotes».

En outre, Moustapha Diakhaté rappelle «à celles et ceux qui condamnent Guy Marius Sagna cette marée humaine du 27 janvier 2009 qui a accompagné, sans autorisation préfectorale, l’ancien président de l’Assemblée nationale et ex-Premier ministre, Macky Sall au commissariat central de Dakar». «Sans cette marche non déclarée de l’ancien domicile du Camarade Nacky Sall (Fann résidence) à la sûreté urbaine avec des milliers de militants, sympathisants et simples citoyens, certainement l’Apr n’allait pas porter son candidat à la magistrature suprême et célébrer ce 1er décembre 2019 son 11éme anniversaire», souligne-t-il. Bref, pour Moustapha Diakhaté, «il ne faut pas oublier que c’est la rue et la manifestation devant l’Assemblée nationale qui ont empêché l’adoption de la loi scélérate portant dévolution monarchique du pouvoir». Aussi lance-t-il un appel au président de la République à annuler «cette injuste et cruelle hausse du prix de l’électricité et à auditer ce gouffre à milliards francs de Cfa qu’est la Senelec».