NETTALI. COM- Si en rendant sa décision le 3 décembre prochain le tribunal suit la parquetière dans ses réquisitions, les 4 gendarmes auxiliaires vont purger 6 mois de prison ferme. Les pandores ont été attraits vendredi dernier à la barre des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar.

Une rocambolesque affaire d’association de malfaiteurs, de vol en réunion commis avec infraction et usurpation de fonction a été jugée, hier, à la barre du Tribunal de grande instance de Dakar. Au banc des accusés il y avait les pandores Ndiogou Saer Ba et Mamadou Ba qui étaient en fonction à la Caserne Samba Diéry, ainsi que Fallou Sarr et Mamadou Ndiaye.

S’agissant des faits, Ndiogou Saer Ba soupçonnait un ressortissant nigérian, Monday Nichodemus Nwokpoku, de s’activer dans la fabrication de faux billets de banque et le trafic de drogue. C’est ainsi qu’il s’en est ouvert à ses ex-collègues et le 31 août 2019, les 4 gendarmes auxiliaires cités ont effectué une perquisition dans son appartement, sans mandat.

Dans un premier temps, ils ont défoncé la porte et emporté la somme de 500 mille francs, deux téléphones portables et des habits. Le Nigérian n’avait pas hésité à les traduire en Justice après leur forfait. Il réclame la somme de 600.000 F CFA au titre de dommages et intérêts.

Les prévenus ont nié les faits de vol. Ils ont allégué qu’il s’agissait d’une opération. Ils n’ont pas avisé leurs supérieur car ils ne voulaient pas que le suspect s’échappe.

Malgré leurs dénégations, le parquet a requis une peine d’emprisonnement de 2 ans, dont 6 mois ferme.

La défense a plaidé la relaxe pour les autres délits et l’application bienveillante de la loi pour l’usurpation de fonction.

Ainsi, l’affaire est-t-elle mise en délibéré pour jugement devant être rendu le 3 décembre prochain.