NETTALI.COM – Le mouvement Sénégal d’abord / Rassemblement Citoyen s’indigne et dit non à l’arrestation de Guy Marius Sagna et compagnie. Pour ces activistes “de telles arrestations participent d’une volonté de museler les combattants, d’intimider les patriotes et d’anéantir toute velléité de contestation”.

Face à la volonté manifeste du régime de Macky Sall de procéder à une hausse injustifiée de l’électricité, dans un contexte de paupérisation généralisée des masses, des forces patriotiques ont décidé de manifester contre l’arbitraire et la dictature“, dénonce Sénégal d’abord / Rassemblement Citoyen à travers un communiqué dont copie nous est parvenu.

Pour les membres de ce mouvement, l’arrestation de ces “marcheurs” relève de l’arbitraire.

Ainsi, des lanceurs d’alerte ont pu brandir le flambeau de la lutte jusqu’au palais pour manifester leur ire et protester contre les sempiternelles insultes et agressions que le régime inflige au peuple.
Ces hommes hardis, parmi qui Guy Marius Sagna, Pape Abdoulaye Toure, le Dr Babacar Diop ont été malmenés, arrêtés. De telles arrestations participent d’une volonté de museler les combattants, d’intimider les patriotes et d’anéantir toute velléité de contestation“, soutiennent-ils.

Face à ce qu’il appelle de l’injustice, ” Sénégal d’abord /Rassemblement Citoyen condamne vigoureusement l’embastillement de ces hommes dont le seul tort est d’exercer une liberté garantie par la Constitution, exige la libération immédiate et sans condition de ces vaillants combattants, véritables défenseurs de la cause commune“.

Sénégal d’abord met en garde le régime, et s’engage solennellement à participer à toutes les manifestations qui seront organisées pour la libération des leaders. Il invite le peuple sénégalais, dans toutes ses composantes , à stopper les dérives monarchiques et les pratiques totalitaires du régime préoccupé uniquement par la spoliation des ressources du pays et son maintien au pouvoir.
Tous pour la libération de nos camarades !
Pour une radicalisation du front social !
Pour une mutualisation des forces sociales! “, ajoute le document.