NETTALI.Com – Le bilan, en matière de santé, du régime de Macky Sall a été jugé catastrophique par le député Ousmane Sonko, qui parle de « chiffres alarmants ».

Le budget pour l’exercice 2020 du département de la Santé est arrêté à 191 milliards F Cfa. Ce qui veut dire qu’on est loin du pourcentage exigé par l’Union africaine, à travers l’Accord d’Abuja, qui veut que 15 % des budgets nationaux aillent à la Santé.  Connu pour sa faconde, Ousmane Sonko s’engouffre dans la brèche pour critiquer vertement le gouvernement.

“Nous avons un médecin généraliste pour 59 000 habitants, là où les normes sont à 1 pour 10 000 habitants. On a une sage-femme pour 10 000 habitants là où les normes sont à une pour 6 000 habitants. Nous avons un infirmier pour 11 000 habitants là où les normes sont de 1 sur 3 000”, liste-t-il, de la tribune de l’Assemblée nationale, ce jeudi.

Le leader de Pastef de poursuivre : “Nous sommes donc très loin des normes. Nous sommes, à peu près, dans le même schéma avec les établissements hospitaliers où on a 1 hôpital pour 470 mille habitants là où les normes sont à 1 pour 150 000”. “Les dépenses pour la santé représentent 1,47% du Pib”, fait-il encore remarquer ; avant d’ajouter : ” ce qui me préoccupe le plus, c’est qu’il n’y a pas suffisamment de fonds alloués à la santé. Aujourd’hui les dépenses de l’Etat pour la santé représentent 1,47% du Pib. Comparer aux États-Unis, là où en France ou on est à 17%, 11%. Encore que ces pays ont un système sanitaire très performant. Nous considérons que les 191 milliards alloués à la santé sont très insuffisants par rapport aux besoins des Sénégalais”. “La santé à la 7ème place des priorités du gouvernement”, attaque-t-il encore, l’ordre établi des priorités.