NETTALI.COM – En rassemblement ce mercredi, la plateforme Aar Li nu Bokk est montée au créneau pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité. Guy Marius Sagna et compagnie promettent de rallier les grilles du Palais si le gouvernement ne se rétracte pas d’ici vendredi.

La hausse du prix de l’électricité n’est pas du goût de la plateforme Aar Li nu Bokk qui réclame l’annulation immédiate de cette mesure.

Si d’ici à vendredi, il ne revient pas sur sa décision consistant à opérer une hausse sur le coût de l’électricité, nous irons jusqu’aux grilles du Palais“, prévient Guy Marius Sagna.

Rassemblés à la Place de la nation, les membres de la plateforme ont crié tout leur indignation. Ils s’engagent à empêcher l’effectivité de cette hausse projetée le 1er décembre prochain.

Dans un pays où on ne cesse de crier au scandale de milliards du jour au lendemain, cela montre qu’il y a de l’argent dans ce pays. Donc nous disons non, ça suffit. On acceptera pas cette hausse. Ce que je peux vous dire : cette hausse du prix de l’électricité concernant une tranche de la population, n’est rien d’autre qu’un mensonge d’État. Car, tout va augmenter dans ce pays, la nourriture, l’eau et autres“, tonne Guy Marius Sagna.

Poursuivant son propos, l’activiste annonce même la privatisation de la Senelec.

Le président de la République en augmentant le prix de l’électricité, il est entrain de suivre les injonctions du FMI et de la Banque mondiale. Souvenez vous en 2015 le ministre Maïmouna Ndoye Seck déclarait que le FMI faisait de la pression pour que le gouvernement du Sénégal applique la vérité des prix. Et voilà qu’on nous parle  de réforme. Et réformer une institution au Sénégal signifie tout simplement la privatisation. En réalité l’augmentation du prix de l’électricité n’est que la première étape, dans les semaines à venir nous assisterons à la privatisation de la Senelec“, alerte-t-il.