NETTALI. COM- Après plusieurs renvois, le tribunal correctionnel de Dakar a appelé, ce jeudi, l’affaire de diffamation et d’injures publiques opposant le Groupe Excaf télécommunication à des dirigeants du football sénégalais. A l’entame de l’audience, les avocats des prévenus ont plaidé la nullité de la procédure. 

Le patron du groupe Excaf, Sidy Oumar Massar Diagne a attrait, à la barre du tribunal correctionnel de Dakar des membres de l’Association des managers et administratifs de football ( Amaf) et de la Ligue sénégalaise de football professionnel. Il les accuse de diffamation et d’injures publiques.

Le dossier, enrôlé ce jeudi, n’a pas encore été plaidé dans le fond. Car, les conseils des prévenus Famara Soly, coordonnateur de l’Amaf et ses présumés complices, Abdoulaye Ndiaye, Pape Malick Dièye et Bécaye Bâ ainsi que Amsatou Fall et Mouhamed Djibril Wade, respectivement, directeur exécutif et vice-président de la Ligue, ont soulevé des exceptions de nullité.

La première est liée au non respect du délai légal de 20 jours, entre la date de la délivrance de la citation et celle de la comparution. C’est pourquoi Mes Seyba Danfakha et Moussa Sarr, ont demandé que la citation soit déclarée irrecevable.

La seconde porte sur la nullité de la citation car les faits incriminés et les textes de loi qui les répriment ne sont pas précisés.

Pour sa part, Me Bruce Sylva, conseil du groupe Excaf, estime que même si le délai n’a pas été respecté, il n’y a aucune sanction prévue à cet effet. Il a ajouté que tout a été bien précisé.

Après avoir écouté toutes les parties, le tribunal a mis en délibéré les exceptions de nullité, le 5 décembre prochain.
Pour rappel, tout a commencé suite au conflit survenu entre Startimes et le groupe de presse de feu Ben Bass Diagne. Le 8 février 2019, l’Amaf a tenu sous l’égide de la ligue, une conférence de presse.

« Le football sénégalais se trouve aujourdhui à la croisée des chemins. Au moment où un partenaire, en l’occurrence, Startimes, télédiffuseur satellitaire, s’engage pour accompagner la Ligue et les clubs, des personnes mal intentionnées et chercheurs de gains faciles, font tout pour saboter ce projet. Le groupe Excaf et son DG, pour des raisons fallacieuses et mercantilistes, s’agitent pour jeter l’opprobre sur le contrat de la Ligue de foot pro/ Startimes, sur l’institution Ligue sénégalaise de football professionnel et son président. En effet, c’est mal intentionné et inélégant de raconter des contrevérités sur le partenariat », indiquent les termes de la citation.

Ces propos tenus par le porte-parole du jour, Famara Soly, à l’endroit du Groupe Excaf et de son Dg Sidy Diagne, sont jugés ” injurieux et diffamatoires”.